Où peut-on admirer les baleines au Costa Rica ?

www.bookdoreille.com

Pour bon nombre de voyageurs, une visite du Costa Rica se place généralement sous le signe de la découverte d’une énorme richesse naturelle. Qu’il s’agisse de ses forêts abritant de nombreuses espèces animales et végétales, ou bien de ses eaux où foisonnent diverses espèces marines, le Costa Rica ne cesse de fasciner ses visiteurs. D’ailleurs, en parlant d’espèces marines, les eaux du pays sont maintenant un havre pour un animal faisant partie des plus imposants de notre planète : la baleine.

Les lieux d’observation de baleines au Costa Rica

Le Costa Rica est mondialement connu pour la richesse de sa biodiversité. Ce pays se présente même comme un modèle dans le domaine de l’écologie, de la protection de l’environnement et du tourisme durable. Cela est vrai en ce qui concerne sa faune et sa flore terrestre. C’est aussi le cas pour ce qui est de sa faune marine.

L’État costaricain a fait le choix d’adopter le tourisme durable afin de préserver ses grands cétacés. Ainsi, ce pays est devenu l’une des meilleures destinations au monde pour l’observation des baleines. Un circuit au Costa Rica est généralement l’occasion d’admirer des baleines majestueuses et d’apprendre un peu plus sur ces espèces en danger.

Dans ce petit pays entouré par l’océan Pacifique à l’ouest et par la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique à l’est, il existe trois principaux spots d’observation de ces géants marins. Le premier est le parc national marin Ballena. Ce parc se situe à environ cinq ou six heures de route de San José, la capitale du pays. Le deuxième est le golf de Papagayo qui se trouve dans le nord du Costa Rica. Enfin, le troisième spot est le parc du Corcovado, célèbre pour abriter l’une des plus immenses forêts tropicales primaires de l’Amérique Centrale. Il se trouve sur la péninsule d’Osa, dans le sud-ouest du pays.

A la rencontre des espèces de cétacé du pays

Quand on parle de baleine, la célèbre baleine à bosse vient généralement en tête. À l’approche des bateaux, ce cétacé se montre plutôt sociable. Quand il s’approche, il y a de quoi être impressionné. Surtout en voyant un mastodonte de 12 à 15 mètres de long pour 25 à 40 tonnes effectuant des sauts au-dessus de la surface de l’océan, il est vraiment difficile de rester indifférent. La période d’observation des baleines à bosse au Costa Rica est d’août à octobre dans la partie Pacifique Sud du pays. Ou bien entre février et avril dans le Pacifique Nord.

À part les baleines à bosse, il est aussi possible d’observer d’autres grandes espèces de cétacé au Costa Rica. Notamment celles que les puristes n’oseront pas appeler « baleines », mais qui sont quand même surnommée comme telles par certains. On peut par exemple mentionner la fausse orque qui peut être observée dans la zone Pacifique Sud du Costa Rica de novembre à décembre, puis entre janvier et avril. Il y a également le globicéphale, connu aussi sous l’appellation de « baleine pilote » ou « dauphin pilote » que l’on peut observer de janvier à avril dans le Pacifique sud.

 

boutique ebooks
histoires de voyages